lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Formation > NANOSATS

 NANOSATS

Venez participer à l’Aventure Spatiale !!

Le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), avec l’aide du Centre National d’Études Spatiales (CNES), a lancé sur une durée typique de 6 ans un projet de Nano-satellite étudiants à la rentrée 2012-2013.



Programme Nanosat 2013-2019

Le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), avec l’aide du Centre National d’Études Spatiales (CNES), a lancé un projet de Nano-satellite étudiants.

Cette initiative du LAM offre aux étudiants la possibilité de développer un projet spatial, depuis l’analyse-mission jusqu’à l’exploitation du Nano-satellite et de sa charge utile (expérience embarquée).

Les dernières nouvelles.... (cliquez ici)

Ce programme Nano-satellite a démarré par un appel charge utile Nanosat et, parmi trois propositions d’expériences reçues, le projet se poursuit depuis 2013 avec l’étude de l’Anomalie magnétique de l’Atlantique Sud (SAA), localisée au dessus du Brésil, que l’on propose de CArtographier.

Ce premier projet de Nano-Satellite étudiants marseillais, est prévu pour un lancement en 2019, et a été baptisé CASAA-Sat , CArtographie de la SAA.

L’objectif de CASAA-Sat est de :

  • mesurer le flux de particules chargées
  • mesurer le magnétisme
  • photographier les phénomènes lumineux, notamment aux pôles et surtout,

    il est pédagogique !

Tout un ensemble de techniques, telles que la maîtrise de la stabilité en orbite du satellite (SCAO), la récupération d’énergie, les modélisations thermiques, mécaniques, électroniques, etc.., sont étudiées et intégrées dans les formations.

L’organisation mise en place pour CASAA-Sat implique des étudiants en MASTERS et de l’IUT d’Aix-Marseille Université (AMU).

En moyenne, environ 35 à 40 étudiants travaillent chaque année sur CASAA-Sat, lors de projets tuteurés à temps partiel ou en stage à temps plein.

Le lancement de CASAA-Sat sera effectué en passager sur VEGA et utilisera une orbite héliosynchrone polaire à 615 km qui passera au-dessus du Brésil, zone où l’anomalie est la plus représentée.

Où en est-on ?

  • L’analyse-mission, Phase 0, de CASAA-Sat a été menée de Mars à Septembre 2013 et a démontré que le programme est réaliste.
  • La Faisabilité, Phase A, a consolidé différents points de la Phase 0 et a été menée durant l’année 2013-2014.
  • A la rentrée 2014-2015, nous avons démarré la Phase B, avec pour objectif la définition préliminaire du design orienté vol.
  • A la rentrée 2015-2016, nous avons consolidé différents points et, le CNES a établi avec l’Université d’Aix-Marseille au travers du LAM, une convention et un échéancier permettant de poursuivre le développement.
  • A la rentrée 2016-2017, nous avons pour objectifs de démarrer la Phase C/D et de commencer les premières réalisations représentatives du Modèle de Vol
    puis,
    nous poursuivrons les phases de tests préalables au lancement....

Plus d’infos sur ce programme Nano-satellite Etudiants et quelques autres :

  • Responsable :

    Bernard REPETTI,
    Chef de Projet Nanosat Etudiants Marseille,
    Ingénieur de Recherche au LAM,
    e-mail : bernard.repetti_at_lam.fr / Tél. : 04.91.05.69.00

    Un Centre Spatial Etudiants est mis à la disposition des étudiants au LAM.

  • CASAA-Sat en Phase 0/A :

CASAA-Sat est au standard 2U : 10 x 10 x 20 cm, soit 2 litres.

On voit une ébauche des Aérofreins (bleu ciel) car l’orbite initiale choisie (METOP-C, 817 km) ne permettait pas de respecter la Loi sur les Objets Spatiaux (LOS) obligeant de rentrer dans l’atmosphère en moins de 25 ans.

  • CASAA-Sat au début de la Phase B

Les aérofreins son toujours présents car nous n’avions pas encore changé d’orbite mais la structure et l’implantation des éléments sont mieux définies

  • CASAA-Sat en fin de Phase B

Le nanosat est ici représenté prêt à être inséré dans son lanceur (panneaux solaires fermés).....

Ici, les panneaux sont ouverts et inclinés, les antennes déployées. Il n’y a plus les aérofreins car on ne prévoit plus le lancement sur l’orbite de METOP-C mais sur celle de PRISMA. A 615 km, le satellite entrera dans l’atmosphère en moins de 25 ans sans aérofreins.....

Les implantations sont à présents optimisées.....

On se lance dans la fabrication du STM, premier modèle représentatif de la structure mécanique.....

Que l’on va fabriquer et faire vibrer..... on croise les doigts !!

  • Les 3 composantes de la Charge Utile initiale :
    Un dosimètre, la caméra, le magnétomètre

  • Le circuit "REER" :
    c’est un circuit fabriqué par les laboratoires communs dont l’IM2NP, laboratoire participant au projet.
    Le circuit REER sera implanté sur CASAA-Sat et sa tenue aux irradiations sera testée en orbite.

Pour cette rentrée 2017 :

le STM (modèle mécanique structurel) a été construit :

  • Les cartes ont été simulées par des plaques en époxy, connecteurs et masselottes. Elles ont été empilées et un capteur d’accélération a été collé pour contrôler les vibrations...

  • L’ensemble des cartes est inséré dans la cage supérieure de CASAA-Sat...

  • La cage inférieure, qui intègre la caméra, les supports de dosimètres et la roue à inertie (simulée par un cube alu sur la paroi gauche), viendra s’accoupler avec la cage précédente...

  • Les panneaux solaires, qui s’articulent autour de charnières Maeva avec la coiffe qui s’incline de 35 °, viendront compléter le montage du STM de CASAA-Sat...

  • C’est presque (!) fini...

  • Les panneaux s’ouvriront...
MPEG4 - 7.3 Mo
  • On met CASAA-Sat dans l’ISI-Pod, interface lanceur, et le tout sur le pot vibrant...

  • Et voici un petit extrait lorsqu’on vibre en X...
MPEG4 - 9.3 Mo
  • Et un autre lorsqu’on vibre en Z...
MPEG4 - 6.9 Mo

Tout va bien !!

Les niveaux du lanceur VEGA n’ont pas mis en défaut le STM

BRAVO à TOUS !!

et MERCI à tous les étudiants ayant participé à la conception de ce modèle, merci :

  • aux étudiants du Master Aéronautique et Espace, ayant fait évoluer la CAO. La liste est longue mais on peut citer Florian, Saïd, Pape... en stage au CSE, et tous ceux qui ont participé à cette CAO lors de projets de premier semestre
  • aux étudiants du Master ICPI, et notamment à Etienne, qui est le dernier à avoir "souffert"... !
  • à la sous-traitance industrielle pour la réalisation de ces magnifiques pièces
  • au service mécanique du LAM, qui nous a bien aidé pour l’assemblage
  • à la direction du LAM qui a "accueilli" CASAA-Sat sur le pot vibrant
  • et à Philippe, notre ingénieur en vibrations au LAM !!

et la suite,
pour l’électronique et l’Engineering Model, viendra dans quelques temps....




© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90