lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Les actualités > Une exoplanète de type Tatooine repérée par un télescope terrestre

 Une exoplanète de type Tatooine repérée par un télescope terrestre

Publié le 24 février 2022

Une exoplanète rare appelée Kepler-16b tournant autour de deux étoiles à la fois a été détectée à l’aide d’un télescope terrestre grâce à une collaboration étroite entre l’université de Birmingham et le laboratoire d’Astrophysique de Marseille. Kepler-16b est située à quelque 245 années-lumière de la Terre et, comme la planète Tatooine de Luke Skywalker, dans l’univers de la Guerre des étoiles, elle présenterait deux couchers de soleil si l’on pouvait se tenir à sa surface. La planète n’avait jusqu’à présent été observée qu’à l’aide du télescope spatial Kepler. Elle gravite autour de deux étoiles qui gravitent également l’une autour de l’autre, formant ainsi un système stellaire binaire.



Le spectrographe SOPHIE monté au télescope de 193 cm utilisé pour cette nouvelle observation est basé à l’Observatoire de Haute-Provence, en France. L’équipe a pu détecter la planète en utilisant la méthode des vitesses radiales, dans laquelle les astronomes observent un changement dans la vitesse d’une étoile lorsqu’une planète tourne autour d’elle. Cette observation est une démonstration importante de la possibilité de détecter des planètes circumbinaires à l’aide de cette méthode historique, moins coûteuse que l’utilisation de satellites spatiaux. La méthode des vitesses radiales permet également de mesurer une des propriétés fondamentales d’une planète : sa masse.

L’équipe prévoit de poursuivre les observations en cherchant des planètes circumbinaires inconnues jusqu’à présent et de contribuer à répondre aux questions concernant la formation des planètes. Le modèle habituel de formation des planètes au sein d’un disque protoplanetaire - une masse de poussière et de gaz qui entoure une jeune étoile - doit être revu. La présence de la deuxième étoile perturbe l’accrétion - l’agglomération de poussière qui permet de former les planètes. La migration des planètes dans le disque est fort probablement un élément nécessaire pour comprendre les observations

Cette découverte montre comment les télescopes terrestres restent tout à fait pertinents pour la recherche moderne d’exoplanètes et peuvent être utilisés pour de nouveaux projets passionnants. Après la détection de Kepler -16b, des analyses vont être menées sur les données prises sur de nombreux autres systèmes d’étoiles binaires pour rechercher de nouvelles planètes circumbinaires.

Pour en savoir plus

Kepler-16 (AB) b – the first circumbinary planet detected with radial velocities’, Triaud et al. (2022), Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, in press.

Communiqué de presse de l’Université de Birmingham

Contact

Isabelle Boisse
Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM / CNRS / Aix-Marseille Université)
isabelle.boisse .at. lam.fr

Alexandre Santerne
Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM / CNRS / Aix-Marseille Université)
alexandre.santerne .at. lam.fr



© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90