lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Les actualités > Rosetta dévoile les secrets de l’origine du xénon

 Rosetta dévoile les secrets de l’origine du xénon

Publié le 13 juin 2017

L’existence d’un lien entre la composition isotopique en xénon terrestre et celle de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko vient d’être mise en évidence par un consortium international de chercheurs [1] dont ceux du CNRS et des universités de Lorraine, d’Orléans, de Toulouse III – Paul Sabatier et d’Aix-Marseille grâce à l’instrument Rosina de la sonde Rosetta de l’ESA.



Le xénon est un gaz rare marqueur des processus de formation du Système solaire. Contrairement aux météorites et au Soleil, l’atmosphère terrestre possède une signature isotopique spécifique : un cas unique dans le Système solaire. L’analyse des données récoltées par Rosina montre que le xénon primitif apporté sur Terre durant les premières phases de formation du Système solaire serait issu d’un mélange de xénon provenant des comètes et des astéroïdes. Ces résultats indiquent également que le xénon de la comète Tchouri serait étranger au Système solaire. Cette étude est publiée dans Science le 9 juin 2017.

Source(s) :

Xenon isotopes in 67P/Churyumov-Gerasimenko show that comets contributed to Earth’s atmosphere, B. Marty, K. Altwegg, H. Balsiger, A. Bar-Nun, D. V. Bekaert, J.-J. Berthelier,A. Bieler, C. Briois, U. Calmonte, M. Combi, J. De Keyser, B. Fiethe, S. A. Fuselier, S. Gasc, T. I. Gombosi, K. C. Hansen, M. Hässig, A. Jäckel, E. Kopp, A. Korth, L. Le Roy, U. Mall, O. Mousis, T. Owen, H. Rème, M. Rubin, T. Sémon,C.-Y. Tzou, J. H. Waite, P. Wurz, Science, 09 juin 2017.

Contact(s) :
  • Bernard Marty, CRPG (CNRS / Université de Lorraine)
    bmarty@crpg.cnrs-nancy.fr, 03 83 59 42 22
  • Olivier Mousis, LAM (CNRS/Aix-Marseille Université)
    olivier.mousis@lam.fr, 06 60 85 33 92
Pour en savoir plus sur la mission Rosetta :

Consulter l’article du CNRS-INSU : "Qu’est-ce que la mission Rosetta ?"
L’article du CNRS le Journal : "Rosetta, la fin d’une odyssée"

Notes

[1Au sein d’une collaboration internationale, ces travaux impliquent le Centre de recherches pétrographiques et géochimiques (CNRS/Université de Lorraine), le Laboratoire atmosphère, milieux, observations spatiales (CNRS/UPMC/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) faisant partie de l’Institut Pierre Simon Laplace, le Laboratoire de physique et chimie de l’environnement et de l’espace (CNRS/Université d’Orléans), le Laboratoire d’astrophysique de Marseille (CNRS/Aix Marseille Université) et l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier).



Les actualités 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 Première lumière pour SPIRou, le chasseur d'exoplanètes L’oxygène trouvé dans la comète Tchouri est plus ancien que le Système solaire. Le rôle primordial de Saturne dans la formation des lunes de Jupiter LE CLATHRATE D'AMMONIAC : UNE NOUVELLE PHASE SOLIDE À PRENDRE EN COMPTE POUR TITAN, ENCELADE ET D'AUTRES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE Voeux du Laboratoire d'Astrophysique de Marseille L’INSTRUMENT SPHERE RÉVÈLE LES PETITS MONDES ROCHEUX ET GLACÉS DE NOTRE SYSTÈME SOLAIRE Un nuage de gaz géant enveloppant une dizaine de galaxies L’origine de l’océan caché d’Europe expliquée par son accrétion à partir de briques centimétriques Inauguration d'un Laboratoire Commun avec le groupe THALES Première découverte d’une exoplanète par imagerie directe pour SPHERE La mission PLATO adoptée par le Comité du Programme Scientifique de l'ESA Rosetta dévoile les secrets de l’origine du xénon Exoplanet mission gets ticket to ride La comète « Tchouri » aurait mis plusieurs millions d’années à se former Emmanuel Hugot, l’excellence au service de l’innovation en instrumentation pour l’astrophysique ! Rosetta : de nombreux changements détectés à la surface de la comète 67P/Churyumov-Gersimenko Un regard détaillé sur des galaxies naissantes Une des facettes de l'astronomie marseillaise à découvrir La toile cosmique dans l'Univers distant dévoilée pour la première fois par le sondage VIPERS Mise en évidence de la contamination de la surface des astéroïdes par les poussières interplanétaires 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120
© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90