lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Les actualités > Des scientifiques font de l’ombre au soleil

 Des scientifiques font de l'ombre au soleil

Publié le 23 avril 2010

En collaboration avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA), une jeune équipe multidisciplinaire issue des quatre coins de l’Europe (France, Belgique, Italie, Grèce) a réalisé, au sein du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (INSU-CNRS, Université de Provence), un prototype original permettant de maintenir en formation rapprochée deux satellites autour de la Terre. Leur rôle : produire en permanence une éclipse totale de Soleil révélant la couronne solaire habituellement invisible.



Ainsi, le programme Startiger a été validé la semaine dernière avec la visite des représentants de l’ESA, à Marseille. Après six mois seulement de développement, l’équipe composée d’une dizaine d’ingénieurs a rempli avec succès les objectifs fixés, en réalisant un outil permettant de mesurer les déplacements entre les deux satellites, espacés de 150 mètres, avec une précision de 20 microns - l’équivalent d’une pièce de 1 euro à une distance de 150 kilomètres !

Grâce à ce résultat, les deux satellites vont former un coronographe géant qui scrutera la couronne solaire. Le premier satellite masquera le disque solaire permettant ainsi au second d’observer la couronne. Ces observations devraient notamment permettre d’analyser les éruptions du Soleil qui affectent la Terre.

Une réussite pour le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille qui ouvre ainsi la voie à la future mission spatiale PROBA-3 de l’ESA prévue en 2014.



Communiqué de presse
(PDF 72.9 ko)

Les actualités 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 Le spectrographe Desi ouvre ses 5 000 yeux sur le cosmos pour traquer l'énergie noire Les astronomes observent pour la première fois la poussière diffuse dans le milieu intra-amas de l’amas de la Vierge Voeux du LAM La banquise d’Europe, témoin de l’activité chimique dans son océan ? Un télescope de l’ESO révèle l’existence de ce qui pourrait bien être la plus petite planète naine du Système Solaire La composition de Jupiter expliquée par sa formation au voisinage de la zone de sublimation de la glace First CCDs for PLATO delivered Une Super-Terre à seulement 8 années-lumière de la Terre découverte par l'Observatoire de Haute-Provence Les comètes bilobées s’érodent aussi aux confins du système solaire, révélant leur structure interne Les Pouponnières d'étoiles interagissent avec leur environnement au coeur des galaxies massives HARMONI ouvre la voie pour l’exploitation scientifique de l’ELT Mirrors facing Tokamaks’ Plasma The impact crater at the origin of the Julia family detected with VLT/SPHERE ? L'étonnante odyssée des alcalins à l’intérieur de la lune glacée Europe Découverte du plus vaste proto-superamas de galaxies Découverte d’une nouvelle exoplanète par l’instrument SPHERE : PDS70b Nouvelle Image de Vesta avec SPHERE Première lumière pour SPIRou, le chasseur d'exoplanètes L’oxygène trouvé dans la comète Tchouri est plus ancien que le Système solaire. Le rôle primordial de Saturne dans la formation des lunes de Jupiter 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140
© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90