lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Les actualités > CoRoT vient d’ouvrir les yeux

 CoRoT vient d'ouvrir les yeux

Publié le 8 décembre 2008

CoRoT, placé en orbite depuis moins d’un mois par une fusée Soyouz, est le premier satellite dédié à la détection de planètes extrasolaires à partir de l’espace.



Dernier né du Centre National d’Etudes Spatiales, il vient d’ouvrir les yeux et de capter sa première lumière d’étoiles. Les aptitudes de CoRoT sont largement à la hauteur des espérances des scientifiques. En effet, la première image est d’aussi bonne qualité que celles simulées au sol, gage des très bonnes performances de l’instrument. CoRoT devrait donc, très prochainement, permettre de découvrir de nouvelles planètes, peut-être extraordinaires.
Le 27 décembre dernier, un bon nombre d’astrophysiciens du monde entier et plus particulièrement des français, avaient les yeux rivés vers le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. C’est en effet depuis ce site que le satellite CoRoT du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) allait être lancé vers une fabuleuse aventure scientifique : la détection de nouvelles planètes hors du système solaire.

A peine 50 minutes après le décollage de la fusée, le satellite était mis en orbite à 900 km d’altitude. Un lancement parfaitement réussi au grand bonheur de toute l’équipe qui a préparé CoRoT… Toutefois, Pierre Barge, chercheur au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, un des laboratoires français fortement impliqués dans le projet CoRoT, déclarait avec prudence « nous ne seront pleinement satisfaits que lorsque tous les tests auront été réussis »…

Depuis sa mise sous tension, le 2 janvier, CoRoT a subi avec succès toute une série de tests destinés à vérifier son bon fonctionnement dans son nouvel environnement spatial.

Mercredi 17 janvier, le cache protecteur du télescope de CoRoT a été ouvert avec succès. Après vérification du fonctionnement du satellite, la première image a été réalisée dans la nuit du 17 au 18 janvier et traitée jeudi 18 au Centre de mission CoRoT du CNES.

CoRoT a ainsi pu voir pour la première fois la lumière des étoiles. Les premières analyses de l’image obtenue ont provoqué l’enthousiasme des scientifiques.

Ce test appelé « première lumière », était l’un des derniers et des plus importants que devait passer CoRoT. En effet, seul ce test permet de vérifier le comportement complet du télescope et notamment la qualité des réglages optiques.

Le résultat est donc des plus prometteurs…

Le télescope vient d’être pointé vers la zone d’observation qu’il conservera jusqu’au mois d’avril et qui se situe dans la direction opposée au centre de notre galaxie. Les investigations se poursuivent en vue d’un examen approfondi des données reçues.

Les premières observations scientifiques auront lieu dès le début du mois de février.
Nous attendons avec impatience les premières planètes de CoRoT …



Les actualités 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 Découverte d’une nouvelle exoplanète par l’instrument SPHERE : PDS70b Nouvelle Image de Vesta avec SPHERE Première lumière pour SPIRou, le chasseur d'exoplanètes L’oxygène trouvé dans la comète Tchouri est plus ancien que le Système solaire. Le rôle primordial de Saturne dans la formation des lunes de Jupiter LE CLATHRATE D'AMMONIAC : UNE NOUVELLE PHASE SOLIDE À PRENDRE EN COMPTE POUR TITAN, ENCELADE ET D'AUTRES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE Voeux du Laboratoire d'Astrophysique de Marseille L’INSTRUMENT SPHERE RÉVÈLE LES PETITS MONDES ROCHEUX ET GLACÉS DE NOTRE SYSTÈME SOLAIRE Un nuage de gaz géant enveloppant une dizaine de galaxies L’origine de l’océan caché d’Europe expliquée par son accrétion à partir de briques centimétriques Inauguration d'un Laboratoire Commun avec le groupe THALES Première découverte d’une exoplanète par imagerie directe pour SPHERE La mission PLATO adoptée par le Comité du Programme Scientifique de l'ESA Rosetta dévoile les secrets de l’origine du xénon Exoplanet mission gets ticket to ride La comète « Tchouri » aurait mis plusieurs millions d’années à se former Emmanuel Hugot, l’excellence au service de l’innovation en instrumentation pour l’astrophysique ! Rosetta : de nombreux changements détectés à la surface de la comète 67P/Churyumov-Gersimenko Un regard détaillé sur des galaxies naissantes Une des facettes de l'astronomie marseillaise à découvrir 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140
© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90