lam25 lam2 lam1 lam3 lam4 lam5
Accueil | Annuaire | English | Intranet | Webmail | Dircom |
Accueil > Le Laboratoire > Travailler au LAM > Profils scientifiques recherchés

 Profils scientifiques recherchés

Dans le cadre des concours nationaux, le LAM recherche des scientifiques ayant un profil s’inscrivant dans ses activités.

Les personnes souhaitant avoir de plus amples renseignements peuvent naturellement contacter les responsables des pôles scientifiques concernés (Eric Jullo et Sylvain de la Torre pour les profils 1 à 3, Olivier Mousis et Magali Deleuil pour les profils 4 à 5, et Emmanuel Hugot pour les profils 6 à 7).

En ce qui concerne le concours du CNAP, les services d’observations éligibles sont décrits ici : https://www.lam.fr/le-laboratoire/s... .
Dernière édition : 21 février 2018.



Les profils scientifiques recherchés par le LAM, non listés par ordre de priorité, sont les suivants :

1. De l’univers à grande échelle au modèle cosmologique : Ce profil concerne l’utilisation de données observationnelles fournissant des contraintes sur le modèle cosmologique (grandes campagnes d’observations concernant les galaxies, les amas, les quasars, le CMB ou bien les supernovae). L’expertise recherchée concerne la préparation et l’exploitation scientifique des grands projets du domaine, mais aussi la modélisation et la simulation de l’univers à grande échelle.

2. Formation et évolution des galaxies, et de leur environnement : Ce profil s’inscrit dans le cadre des relevés multi-longueurs d’onde (des rayons Gamma à la radio) des galaxies, des amas, et du milieu inter-galactique, dans lesquels le LAM est fortement impliqué. L’expertise recherchée concerne les observations, l’interprétation des données, l’instrumentation associée, ainsi que la modélisation et la simulation des galaxies et de leur environnement.

3. Formation des étoiles massives dans la Galaxie : Ce profil concerne l’analyse de la formation stellaire à toutes les échelles dans notre Galaxie (ou dans les galaxies proches) sur la base de données multi-longueurs d’onde, en particulier à haute résolution angulaire, dans la perspective des instruments présents (ALMA, NOEMA) ou à venir (E-ELT).

4. Caractérisation des systèmes exoplanétaires : Ce profil s’inscrit en support à l’analyse et l’interprétation des données des grands instruments au sol et dans l’espace sur lesquels le laboratoire est fortement engagé tels que CHEOPS, PLATO, SPHERE, SPiRou. Les expertises souhaitées concernent à la fois l’extraction optimale des observables (vitesses radiales, photométrie haute précision, imagerie à haut contraste) mais aussi le développement des outils de modélisation pour l’interprétation des données (structure interne, atmosphère…), et ce afin de déterminer les propriétés physiques des systèmes planétaires.

5. Étude de la formation et de l’évolution du système solaire et des systèmes planétaires : Ce profil s’inscrit dans le cadre de la préparation et l’exploitation des données issues des missions spatiales interplanétaires (Rosetta, Hayabusa 2, BepiColombo, JUICE et Europa-Clipper, ....) et des observatoires terrestres ou spatiaux. Le profil concerne l’analyse et le traitement des données sol-espace et les activités de modélisation numérique dans le but de contraindre les scénarios de formation et d’évolution des différents corps du système solaire. Des compétences sont souhaitées en cosmochimie, géochimie, géologie, géomorphologie, dynamique et physico-chimie.

6. Recherche technologique et Développements instrumentaux : Ce profil doit conduire à des approches innovantes dans le domaine de la conception instrumentale et le traitement de données pour l’astronomie à haute résolution angulaire et à haut contraste depuis le sol. Ces activités hautement interdisciplinaires (astronomie, traitement des données, automatique, instrumentation complexe, optique) doivent participer à une vision à long terme, en préparation des futures générations de télescopes géants et leur instrumentation associée, tout en s’appuyant sur le retour d’expérience de l’instrumentation actuellement opérationnelle.

7. Scientifique instrumentaliste : Ce profil s’inscrit dans le cadre des activités transverses du laboratoire et établit le lien entre 1/ les développements instrumentaux autour des thèmes de l’équipe GRD, 2/ le développement de nouveaux outils d’analyse de données pour l’instrumentation à haute résolution angulaire et/ou à haut contraste et 3/ leur exploitation pour l’analyse scientifique des données observationnelles obtenues sur ce type d’instrumentation. Ces activités doivent permettre la préparation de la future génération d’instruments sol et spatiaux, par une définition de cas scientifiques en lien avec les ruptures technologiques à venir et les programmes sols et spatiaux en préparation, et par une proposition de développements technologiques ou d’analyse associés.



© LAM - Laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Pôle de l’Étoile Site de Château-Gombert
38, rue Frédéric Joliot-Curie 13388 Marseille cedex 13 FRANCE

Tél : +33 4 91 05 59 00
Fax : +33 4 91 62 11 90